Actualités et Témoignages

Les cosmétiques à la Une

17/11/2021

ECOLABEL cosmétique élargi

Créé en 1992, le label écologique de l’UE destiné aux produits cosmétiques ne concernait jusque-là qu’une gamme limitée de produits dits susceptibles d’être rincés, tels que les gels douche ou les shampoings.

Cet écolabel qui permet aux consommateurs d’identifier des produits respectueux de l’environnement (incidence réduite sur les écosystèmes aquatiques, biodégradabilité, réduction des emballages…) vient d’être étendu à tous les cosmétiques, y compris les crèmes, les déodorants, les produits de maquillage et même certains produits de soins pour animaux.

C’est la décision 2021/1870 du 22 octobre 2021 qui établit les nouveaux critères d’attribution de ce label écologique, avec notamment des exigences révisées et ambitieuses concernant les substances dangereuses.

 

23 substances CMR interdites dans les cosmétiques

Afin de renforcer la sécurité des consommateurs, l’utilisation de certaines substances dans les cosmétiques est soit restreinte, soit interdite. Avec le nouveau règlement 2021/1902 modifiant les annexes II, III et V du règlement 1223/2009 relatif aux cosmétiques, ce sont 23 substances chimiques classées CMR (cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction) qui seront interdites à partir du 1er mars 2022 en raison de leurs effets graves sur la santé. Pour rappel, l’annexe II liste les substances interdites dans les produits cosmétiques, l’annexe III liste les substances que les produits cosmétiques ne peuvent contenir en dehors des restrictions prévues et l’annexe V liste les agents conservateurs admis dans les produits cosmétiques.

Sources : Actu-environnement, Cosmed.